About

Laurent Chabolle est né le 6 aout 1955 à Sarrebrück (Allemagne), de nationalité française.
De 1972 à 1974, il étudie à l’atelier Met de Penninghen, puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Métiers d’Arts de Paris.
Il vit et travaille dans l’Yonne.
. 1983 Art Objet, Grand Palais, Paris
. 1984 Art 15’84, Foire d’Art contemporain, Bâle
. 1987 Fondation Paul Ricard, Bendor
. 1989 FIAC, Edition Saga, Grand Palais, Paris – Première biennale de la jeune peinture, Cannes – Art Jonction
International, Nice – Galerie Atelier 80, Bordeaux
. 1990 Art 1er édition, Foire Internationale d’Art contemporain, Bâle
. 1991 Galerie Marie-Louise Muller, Cormondrèche, Suisse – Art 2ème édition Foire Internationale d’Art contemporain,
Bâle, Suisse
. 1992 Atelier 80, Bordeaux – Art 3ème édition, Foire Internationale d’Art contemporain, Bâle
. Salon Réalité Nouvelle, Grand Palais, Paris – Galerie Moller Witt, Sonderborg, Danemark – Galerie Am Platz, Eglisau,
Suisse – Galerie Rasmus, Odense, Danemark
. 1994 L’Art au marché, Saint-Cloud, Salon Réalité Nouvelle, Grand Palais, Paris
. 1995 Galerie Rasmus, Odense, Danemark – L’Art et l’Animal, Musée de Troyes – Galerie Valli et cie, Paris
. 1996 Galerie Marie-Louise Muller, Cormondrèche, Suisse – Atelier 80, Bordeaux – Galerie Berthet-Aittouarès, Paris
. 1997 Foire d’Art contemporain, Strasbourg, St’Art 97
. 1998 Galerie Berthet-Aittouarès, Paris – St’Art 98, Strasbourg
. 1999 Atelier 80, Bordeaux – St’Art 99, Strasbourg
. 2000 Galerie Berthet-Aittouarès, Carrousel du Louvre, Paris – Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon
. 2001 35ème salon, Grand Quevilly, Seine Maritime, Invité d’honneur
. 2002 Art Paris, Galerie Berthet-Aittouarès – Galerie Le Soleil sur La Place, Lyon
. 2003 Museum National d’Histoire Naturelle, Paris – 7ème Salon d’Art contemporain
. 2004 Salon d’Art Paris, Carrousel du Louvre – Jardin du Luxembourg : “Eloge de la nature”, Paris – Biennale de Bourg
en Bresse – Musée Saint Cyprien
. 2005 Foire d’Art contemporain, Strasbourg – Maison d’Abraham, sensdans l’Yonne – Galerie Le Soleil suer la Place, Lyon
– Salon Art Paris, Galerie Berthet-Aittouarès
. 2006 Galerie Rasmus, Odense, Danemark – galerie Chabolle et Fontaine, Paris
. 2007 Galerie Lazoukine, Deauville
. 2008 Foire d’Art contemporain, Strasbourg – Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon
. 2009 Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon – Galerie Lazoukine, Deauville – Galerie l’Humaine Comédie, Paris
. 2010 Artevie, centre d’Art contemporain, Lorez-le-Bocage – Galerie Jean-Marc Lelouch, Paris
. 2011 Galerie Odile Oms, Ceret – Galerie Vera Amsellem, Paris
. 2012 Galerie Lazoukine, Deauville
. 2013 Galerie Le Soleil sur La Place, Lyon – terre Mère, Galerie Vera Amsellem, Paris
. 2015 Galerie Espace 54, Paris – Galerie Lazoukine, Deauville – Galerie le 3ème œil, Bordeaux
. 2017 Galerie Rasmus, Odense -, Danemark
. 2018 Galerie Christine Colon, Liège, Belgique
. 2019 AAF, Bruxelles, Tour & Taxis avec la Galerie Christine Colon – Exposition Galerie Christine Colon, Liège
. 2020 Maison d’Abraham, Sens
. 2021 Art’up, Lille avec la Galerie Christine Colon – AAF, Bruxelles, Tour & Taxis avec la Galerie Christine Colon –
Décembre 2021 Exposition Galerie Christine Colon, Liège – Catalogue en préparation

Laurent Chabolle assemble ses sculptures à partir de matériaux usés sur lesquels le temps a laissé sa marque. Des plaques de métal au vernis de rouille se compressent pour laisser apparaitre des paysages et des horizons ; des fins morceaux de bois se transforment en des coques sur les lesquelles se gonflent des voiles de tôle. La solitude émerge souvent avec majesté de ces paysages où l’individu est tantôt présent, tantôt manquant. Ces fragments de nature sont comme arrachés à leur monde d’origine mais se redéfinissent comme un tout autonome et suffisant. Ces sculptures témoignent d’une profonde adhésion au monde naturel dans toute sa diversité : des falaises en bord d’océan au plus rural des hameaux perdus en creux de vallée.
Ses embarcations voguent quant à elles sur des eaux vides, posées en équilibre sur un océan d’absence. Sans autre but que le voyage, le voyageur muni de sa longue perche n’est plus qu’une ombre aux couleurs patinées qui n’existe que pour épouser la courbe des mâts et le sillage de son vaisseau. Pierre Hubeaux-Colon

Il ramasse ses tôles comme il va aux champignons. C’est pareil.
Elles poussent pareil. La vie naissante et renaissante. C’est équivalent mais tout l’inverse : les champignons seront mangés, tandis qu’il fait renaître ces ferrailles abandonnées.
Cette proximité de la vie et de la mort est nécessaire au choix de la vie jaillissante ; c’est pourquoi il faut saisir la vie au cœur de l’inertie.
C’est ce qu’on peut appeler sa hantise de la masse, et elle est constitutive de son style.
Ce reste de non-né ou de trop vécu, ces hommes blessés, mutilés, mais debout : voilà ce qui fait des sculptures de Chabolle un hymne à la vie…
Il reste toujours dans ces paysages de matin calme la force explosive de l’événement originaire qui leur donne un air d’aube brûlée.
Non que cette paix soit trompeuse, bien au contraire. Cette bonté est réelle, mais elle bruisse ; elle irradie la violence primitive.
Beauté.
Olivier Grignon

Laurent Chabolle enchante par la poésie et la délicatesse avec lesquelles il donne vie à des morceaux de tôle rouillée. Sous la magie de ses doigts, le métal déchiqueté par les éléments devient paysage, fleur, oiseau, cabane ou pirogue…
Morceaux de temps suspendus. La brev’aralya avril 2019