About

EXPOSITION PERSONNELLE PROGRAMMEE DU 12/06 AU 11/07/2021
Vernissage le vendredi 11 juin de 18 h à 21 h en présence de l’artiste

au-delà des masques
Travailler sur le temps long, des décennies déjà, sans recherche d’effet immédiat mais avec constance. Le temps dira ce qui a compté, ceux qui ont compté.
Travailler tant la forme que le fond, la surface et le dedans, le visible et le secret.

Travailler sans calcul, au-delà des masques, au service des œuvres et de soi-même car tout est lié : on nait tous les jours un peu plus, idéalement un peu mieux et la pierre brute à tailler, c’est soi-même. Bien sûr, évidemment.

La main conduit l’esprit, l’esprit conduit la main, et parfois quelques révélations se présentent à la porte étroite de l’intelligible.

L’engagement véritable des artistes s’étaye d’un besoin de créer d’autres vérités, d’amplifier le réel, d’ouvrir d’autres espaces.

C’est difficile et périlleux d’être artiste, incarné par la terre pour porter une étoile. Guy FERRER

Guy Ferrer, from matter to Spirit – suivre le lien suivant :

Interview de Guy Ferrer par la presse belge à quelques heures de l’inauguration de sa nouvelle exposition «Nectar» à la Galerie Christine Colon à Liège.
Pour visualiser ce reportage, suivre le lien suivant : https://www.rtc.be/video/culture/expos/les-oeuvres-spirituelles-de-guy-ferrer-de-retour-a-liege-_1501015_325.html

Grand voyageur, il puise dans ses nombreux séjours de travail à l’étranger la matière humaine qui anime son œuvre et lui Insuffle son esprit. Passionné par les spiritualités du monde, il nous offre avec puissance sa vision sensible et poétique de l’Homme, pris dans le Temps et face à la dialectique de sa destinée paradoxale : l’homme est, selon Ferrer, à la fois de lumière et de boue, et le chemin de la vie est initiatique. Victoria Conti

Un sculpteur à l’âme chamanique
L’effet de masse acérée et aérée de ces œuvres accomplies, anguleuses et vives, ou sereinement repliées sue elles-mêmes, quelles que soient leurs tailles, touche aux racines magiques du psychisme. Une grande sculpture ne se sépare jamais de sa relation intime et symbolique avec les hommes, le sol, et le ciel,. Par une matière échancrée, fragilisée, et donc humanisée, elle crée de l’espace dans l’espace.
Guy Ferrer a l’âme chamanique, durement saisie de toutes les puissances dévoratrices du présent, et ses effusions tendues de terre et de métal font passerelles vers l’humanité. Il attaque droit, dans l’essentiel et dans l’ascension. En espace ouvert, ses œuvres font apparition, elles émergent, elles veillent, elles éveillent. Libéré de chaines de l’ego, ce veilleur-éveilleur ne mord pas les sordides chaines de l’identité, il est porté par les voies invisibles qui outrepassent les frontières des cultures. Il ne craint jamais le vide où s’abandonnent les brûlures vitales. Il joue de l’infini pour enchanter nos finitudes. Pour offrir de l’oxygène mental.
Déchargés de peines et de lacunes, ses êtres sculptés ont bu des coulées de ciel.
La grande sculpture est langue plus ancienne que la langue des mots. Christian Noorbergen – 2017

Exhibition

February 11, 2017 to March 12, 2017