Michel Van de Velde

About

Etrange animal qui nous dévisage. A qui, à quoi songe-t-il donc, sommes-nous proie sur pattes pour ce molosse qui pourrait nous déchiqueter d’un coup de dent? Ou notre verticalité lui impose-t-elle une distance prudente, un respect atavique dont il ne se sait pas conscient?
Il tourne ostensiblement le dos, mais ses grands yeux globuleux ne perdent pas une miette des présentes turpitudes de notre esprit méfiant. Pas de quoi s’inquiéter pourtant. A y regarder de près, le chien ne manifeste à notre égard qu’une placide ironie. Il attend notre bon vouloir, sans en être dupe. Il a appris depuis longtemps que les humains sont les personnes imprévisibles qui ne tiennent pas en place, et peuvent changer d’idée sur-le-champ. Au centre de la toile, il incarne à lui seul l’ensemble du règne animal dans une peinture qui s’érige comme un appel à tous les hommes et femmes de bonne volonté, pour que l’humanité toute entière prenne enfin conscience de ses responsabilités, et cesse de jouer avec le destin d’espèces désormais en sursis. Cette peinture comme une main tendue, un pont lancé entre notre humanité et cette animalité dont il nous faut à tout prix préserver la singularité. MIROIR DE L’ART